Les bonnes pratiques pour les journalistes

Les journalistes et médias d’actualité cherchent depuis longtemps à impliquer leurs lecteurs au-delà de leur support, et les invitent à réagir ou partager sur Twitter. Nous souhaitons aujourd’hui les y aider.
Pour ce faire, nous avons défini, grce aux recherches approfondies de nos analystes, une liste de bonnes pratiques à adopter pour augmenter le nombre et l’implication de leurs abonnés sur Twitter.

Nos équipes ont ainsi analysé des milliers de Tweets provenant de plus de 150 rédactions et journalistes du monde entier. Ils ont dégagé 4 bonnes pratiques :

1. Tweeter régulièrement

L’un des meilleurs moyens de générer de l’activité sur votre compte Twitter est de Tweeter régulièrement sur vos thèmes de prédilection. Nos recherches montrent ainsi que les personnes qui postent un grand nombre de Tweets sur une courte période, voient leur nombre d’abonnés augmenter de 50 % par rapport à la moyenne. Tweeter un évènement ou l’actualité en direct est une bonne manière d’augmenter le nombre et l’implication de vos abonnés.

2. Utilisez les hashtags pour définir le contexte

Les Tweets avec hashtags (le symbole # directement suivi par le thème ou le mot clé qui fait l’objet du Tweet) peuvent augmenter les interactions de presque 100% pour les journalistes et de 50% pour les rédactions. Les journalistes et médias d’actualité utilisent les hashtags pour organiser les conversations sur leur timeline, obtenir des retours de leurs lecteurs, mais aussi pour identifier et impliquer les utilisateurs de Twitter qui débattent autour d’un thème donné.

@BFMBusiness utilise les hashtags pour regrouper les Tweets en une conversation unique : il est ainsi plus facile de suivre ce qui se dit et de participer. Par exemple, le hashtag #budget2013 a été inclus dans le Tweet ci-dessous pour identifier les actualités liées à l’annonce du budget du gouvernement pour l’année 2013.

3. @Citez vos sources

Lorsque vous parlez ou contactez un individu ou bien une marque présente sur Twitter, mentionnez son compte (le signe @ suivi de son nom d’utilisateur). Ainsi, les rédactions qui Tweetent avec 20 % de liens en moins, mais deux fois plus de @ mentions, voient leur nombre d’abonnés augmenter 17 fois plus vite que la moyenne. Le compte Twitter d’une rédaction ou d’un journaliste ne peut pas se contenter de lister des liens vers ses propres articles. Ils sont certes importants, mais il faut savoir mélanger les Tweets avec @ mentions et les Tweets sans lien inclus.

Des médias comme Mediapart (@Mediapart) incluent le pseudo Twitter des sources de leurs liens, photos ou vidéos contenus directement dans leurs Tweets. D’autres comme L’Express (@LEXPRESS) créditent leurs journalistes en les mentionnant.

4. Partagez ce que vous lisez

Les comptes Twitter liés à l’actualité voient leurs abonnés s’impliquer deux fois plus sur un Tweet lorsqu’il contient un lien. Pour améliorer l’implication de vos lecteurs sur votre compte et leurs réactions sur vos Tweets, il ne faut pas hésiter à intégrer des sources qui vous sont extérieures.

Melissa Bounoua (@misspress) du Nouvel Obs, Jean-Michel Aphatie (@jmaphatie) n’hésitent pas à partager du contenu qui n’est pas généré par leur rédaction.

L’outil « Retweeter » est idéal pour partager du contenu. Les utilisateurs de Twitter qui parviennent à attirer plus d’abonnés que la moyenne retweetent trois fois plus que les autres. Guy Birenbaum (@guybirenbaum) n’hésite pas à retweeter un contenu qu’il juge d’intérêt.

En résumé, selon nos recherches, les journalistes et médias d’actualité peuvent utiliser les méthodes suivantes pour améliorer l’implication et le nombre de leurs abonnés sur leur compte Twitter :

  • Tweeter du contenu lié à leur thématique principale et Tweeter en direct
  • Utiliser les hashtags pour établir le contexte et @citer les sources
  • Partager ce qu’ils lisent avec leurs abonnés
  • Utiliser le bouton Retweet pour définir leur contenu