Oauth et les application Twitter

Par ‎@1347816919‎

Comme la plupart des utilisateurs de Twitter, il vous est sans doute arrivé d’utiliser une application pour lire ou envoyer des Tweets. À compter du 31 août, toutes les applications Twitter devront utiliser Oauth, un système d’authentification qui vous épargne de partager vos identifiants et notamment votre mot de passe.

En quoi cela me concerne-t-il ?
La transition vers Oauth garantit plus de sécurité et de fluidité. Vous n’aurez plus à donner votre nom d’utilisateur et votre mot de passe en vous connectant à une application. De plus, si vous changez de mot de passe, vos applications continueront de fonctionner normalement. Rappelez-vous bien : puisque les applications ne requièrent plus de mot de passe, veillez à ne plus donner le votre, à moins qu’il ne s’agisse de twitter.com.

Avec Oauth, il sera toujours nécessaire de valider chaque application avant de s’en servir. Vous pouvez aussi en révoquer l’accès à tout moment en vous dans la section connexions de vos paramètres Twitter.

Pensez donc bien à installer la dernière version de vos applications, sans quoi elles risquent de ne plus fonctionner venu le 31 août.

Dites m’en plus sur OAuth
Pour établir une connexion avec votre compte, il était jusqu’à présent possible d’utiliser deux méthodes : l’authentification basique, puis OAuth. Chacune des deux requiert votre permission mais il y a une différence de taille : l’authentification basique requiert votre nom d’utilisateur et votre mot de passe alors qu’OAuth ne requiert pas de divulguer ces informations.

Bien heureusement, cela fait depuis décembre dernier que les développeurs sont au courant de cette transition, et vos applications favorites sont donc vraisemblablement mises à jour. Certaines applications comme Echofon, TweetDeck, Twitterific, Seesmic, et Twitter pour Android, iPhone, et BlackBerry, utilisent déjà OAuth depuis longtemps. Nous apprécions grandement le temps et le travail requis des développeurs afin de mettre à jour leur produit et améliorer la sécurité de leurs utilisateurs.