Les Tweets doivent circuler

Par ‎@1347816919‎
vendredi, 28 janvier 2011

Notre but : connecter chacun à ses passions. La liberté d’expression est une condition essentielle pour remplir cette mission.

Cette liberté permet à certains Tweets d’initier des changements dans des régimes répressifs. Cette liberté permet également d’écrire des Tweets susceptibles de heurter la sensibilité de certains, voire d’une majorité des utilisateurs. En tant qu’entreprise, Twitter ne partage pas toujours l’opinion de ses utilisateurs, mais nous nous efforçons de laisser circuler librement l’information indépendamment du contenu.

Nous pensons que l’échange ouvert d’informations peut avoir un impact global positif. Cette croyance a des aspects aussi bien concrets, qu’éthiques. D’un point de vue pratique, il n’est pas possible de passer en revue la centaine millions de Tweets envoyés chaque jour. D’un point de vue éthique, presque toutes les nations du monde s’accordent pour dire que la liberté d’expression est un droit humain inaliénable.

Ces pays s’accordent aussi pour donner certaines limites à cette liberté, et c’est pour cela que nous retirons certains Tweets de spam ou au contenu illégal. Nous faisons de notre mieux pour limiter ce nombre d’exceptions afin de valider la règle suivante : nous ne supprimons pas de Tweets sur la base de leur contenu. Pour d’autres informations sur ce que nous permettons et ce que nous interdisons, rendez-vous sur cette page d’aide.

Notre position sur la liberté d’expression nous pousse également à protéger celle de nos utilisateurs. Ainsi nous leur permettons de contester les requêtes d’accès à leurs données privées. Cela signifie donc que malgré les demandes d’informations que la loi nous contraint à exécuter, nous faisons de notre mieux pour en notifier les concernés à l’avance afin de leur donner la possibilité de faire appel à ces requêtes s’ils le souhaitent.

C’est à cette fin que nous améliorons la transparence autour des suppressions de Tweets requises par la loi. En janvier 2008, nous avons commencé à soumettre les demandes de suppression à @chillingeffects, qui les relait à leur tous sur le compte @ChillFirehose. Nous cherchons constamment à améliorer notre transparence dans ce domaine.

La variété des conversations prenant place sur Twitter, des sujets géopolitiques en passant par les choses plus mondaines, contribuent à rendre notre service à la fois amusant et important. Fournir les outils pour faire vivre ces conversations et mettre en place des politiques pour les conserver est un aspect essentiel de notre travail. Si ce sujet vous intéresse, nous vous encourageons à suivre les comptes rassemblés sur @twitter/freedom-of-expression ou encore à venir travailler avec nous.