Mises à jour de notre politique et de nos produits pour lutter contre les abus

Par ‎@shreyas‎

Nous estimons que pour pouvoir s’exprimer librement, chaque utilisateur doit se sentir en sécurité sur Twitter. Comme l’a expliqué la semaine dernière notre directrice juridique Vijaya Gadde dans une tribune publiée dans Le Washington Post, notre mission est d’offrir une plateforme qui permet à la liberté d’expression de prospérer ; pour remplir cette mission, nous devons nous assurer que certaines voix ne soient pas réduites au silence par peur de s’exprimer. C’est pourquoi, nous annonçons aujourd’hui nos dernières mises à jour en termes de produit et de politique. Celles-ci nous permettront de continuer à développer une plateforme sur laquelle les utilisateurs peuvent échanger en toute confiance avec le monde entier.

Tout d’abord, nous procédons à deux mises à jour de notre politique, l’une relative aux contenus prohibés et une autre en relation avec la manière dont nous appliquons nos procédures à certaines violations de nos règles. Au niveau du contenu, nous mettons à jour notre politique en matière de menaces violentes afin de ne plus limiter l’interdiction aux “menaces directes et spécifiques de violence envers d’autres personnes” mais de l’étendre désormais aux “menaces violentes envers d’autres personnes” et à “la promotion de la violence à l’encontre des autres”. Notre ancienne politique était excessivement restreinte et limitait notre capacité à agir face à certains types de comportement menaçant. La nouvelle formulation de notre politique décrit mieux le type de contenu prohibé et notre intention d’agir lorsque les utilisateurs dépassent les limites en termes d’abus.

Pour appliquer cette politique, en plus des autres actions que nous menons d’ores et déjà en réponse au harcèlement (par exemple, la demande de suppression de contenu abusif directement auprès des utilisateurs ou encore la vérification téléphonique), nous introduisons une option additionnelle qui permet à nos équipes de verrouiller temporairement des comptes injurieux pour des durées spécifiques. Cette option nous permet d’agir dans une multitude de contextes, particulièrement quand plusieurs utilisateurs commencent à harceler une personne en particulier ou un groupe de personnes.

Mises à jour de notre politique et de nos produits pour lutter contre les abus

Dans un deuxième temps, nous avons commencé à tester une nouvelle fonctionnalité produit pour nous aider à identifier les Tweets suspectés d’être abusifs et limiter leur portée. Cette fonctionnalité prend en compte un large éventail de signaux et contextes qui sont fréquemment en corrélation avec de l’abus, incluant l’ancienneté du compte et la similitude d’un Tweet avec d’autres contenus que nos équipes ont déjà déterminés comme injurieux dans le passé. Cela n’affectera pas votre capacité à consulter un contenu que vous cherchez volontairement, tels que des Tweets de comptes que vous suivez. Cela nous aidera à limiter que nos utilisateurs soient blessés par ce contenu injurieux. Cette fonctionnalité n’examine pas le caractère polémique ou impopulaire d’un contenu.

Parallèlement aux ressources supplémentaires que nous consacrons à mieux répondre aux signalements de contenus abusifs et qui sont une nécessité absolue, identifier et limiter les incitations qui permettent voire encouragent des utilisateurs à être violents est une priorité toute aussi importante pour nous. Nous allons évaluer la manière dont ces mises à jour découragent les abus et comment elles aident à maintenir la plateforme saine pour encourager la participation de tous. L’ultime but de ce type d’outils étant d’assurer que Twitter est un endroit sécurisé permettant à la plus large variété d’opinions de s’exprimer, nous continuerons d’évaluer et de mettre à jour nos produits et politiques pour qu’ils continuent de remplir ce but.