Entreprise

Nouvelles approche et règle pour les médias artificiels et manipulés

Il est de notre responsabilité de définir des règles sur Twitter qui soient équitables et qui fixent des attentes claires pour tous les utilisateurs de notre plateforme. C'est pourquoi, à l’automne dernier, nous avons sollicité une nouvelle fois nos utilisateurs du monde entier sur la manière dont nous devions aborder les médias artificiels et manipulés. Aujourd'hui, nous partageons ce que nous avons appris et comment ces retours ont façonné la mise à jour des règles de Twitter, comment nous agirons sur ce contenu lorsque nous l’identifierons ainsi que des nouveautés que vous verrez sur Twitter dans le cadre de ce changement.

Ce que nous avons appris

Suite à une enquête menée sur notre première ébauche de cette règle, ainsi que sur des  Tweets comprenant le hashtag #TwitterPolicyFeedback, nous avons recueilli plus de 6 500 réponses de personnes du monde entier. Nous avons également consulté un groupe diversifié et mondial d'experts de la société civile et du monde universitaire sur ce projet. Dans l'ensemble, les gens reconnaissent la menace que représentent les médias modifiés trompeurs, et veulent que Twitter agisse pour y remédier. Voici quelques-unes des principales conclusions :

  • Twitter devrait me donner plus d'informations : au niveau mondial, plus de 70% des personnes qui utilisent Twitter ont déclaré qu'il serait inacceptable de "ne pas agir" sur les médias modifiés trompeurs. Les personnes interrogées ont quasiment été unanimes à soutenir l'idée que Twitter doive fournir des informations ou un contexte supplémentaires sur les Tweets intégrant ce type de médias. 
  • Ce type de contenu doit être étiqueté : près de 9 personnes sur 10 ont déclaré qu'il serait satisfaisant d’apposer des messages d’avertissement à côté de contenus significativement modifiés. Un nombre quasiment identique de personnes a déclaré qu'il serait acceptable d'avertir les gens avant qu'ils ne Tweetent des médias modifiés trompeurs. Par rapport à l'apposition de messages d'avertissement, les personnes interrogées se sont montrées moins favorables à la suppression ou à la dissimulation des Tweets contenant des médias modifiés trompeurs. Par exemple, 55% des répondants aux États-Unis ont déclaré qu'il serait acceptable de retirer tous ces médias. Lorsqu’il leur a été demandé de donner leur avis sur la règle proposée, les personnes opposées à la suppression de tous les médias modifiés ont évoqué l'impact sur la liberté d'expression et la censure.
  • Si le contenu est susceptible de causer des dommages, il doit être supprimé : plus de 90% des personnes ayant fait part de leurs commentaires sont favorables à ce que Twitter supprime ce contenu lorsqu'il est clair que ce dernier est susceptible de causer certains types de préjudices.
  • Le partage de ce contenu devrait faire l'objet d’actions : plus de 75% des gens pensent que les comptes qui partagent des médias modifiés trompeurs devraient faire l'objet d’actions. Les mesures pourraient inclure l'obligation pour les utilisateurs de Twitter de supprimer leur Tweet ou de voir leur compte suspendu.

Quelle est la nouvelle règle ? 

Vous ne pouvez pas partager de manière trompeuse des médias artificiels ou manipulés qui sont susceptibles de causer des préjudices. De plus, nous pourrions étiqueter les Tweets contenant des médias artificiels et manipulés afin d'aider les gens à comprendre l'authenticité des médias et ainsi fournir un contexte supplémentaire.

En vertu de cette règle, nous utiliserons les critères suivants pour prendre en compte les Tweets et les médias pour apposer le label :

1. Les médias sont-ils artificiels ou manipulés ?

Pour déterminer si les médias ont été modifiés ou fabriqués de manière significative et trompeuse, nous prenons en compte certains facteurs :

  • Si le contenu a été considérablement modifié d'une manière qui altère fondamentalement sa composition, sa séquence, son rythme ou son cadrage ;
  • Toute information visuelle ou auditive (comme de nouvelles images vidéo, des données audio doublées ou des sous-titres modifiés) ayant été ajoutée ou supprimée ;
  • Si les médias représentant une personne réelle ont été fabriqués ou simulés.

2. Les médias sont-ils partagés de manière trompeuse ? 

Nous examinerons également si le contexte dans lequel les médias sont partagés pourrait entraîner une confusion ou un malentendu, ou suggérer une intention délibérée de tromper les personnes sur la nature ou l'origine du contenu, en prétendant faussement par exemple qu'il représente la réalité.

Nous évaluons également le contexte accompagnant les médias comme par exemple :

  • Le texte du Tweet accompagnant ou faisant partie des médias
  • Les métadonnées associées aux médias
  • Les informations sur le profil de la personne qui partage les médias
  • Les sites web liés dans le profil de la personne partageant les médias, ou dans le Tweet partageant les médias

3. Le contenu est-il susceptible d'avoir un impact sur la sécurité publique ou de causer un préjudice grave ?

En vertu de cette règle, les Tweets partageant des médias artificiels et manipulés sont susceptibles d'être retirés s'ils peuvent causer des dommages. Parmi les préjudices spécifiques que nous considérons, on peut citer :

  • Menaces pour la sécurité physique d'une personne ou d'un groupe
  • Risque de violence de masse ou de troubles civils généralisés
  • Menaces pour la vie privée ou la capacité d'une personne ou d'un groupe à s'exprimer librement ou à participer à des événements civiques, telles que : harcèlement ou attention non désirée et obsessionnelle ; contenu ciblé comprenant des tropes, des épithètes ou du matériel visant à faire taire quelqu'un ; suppression ou intimidation des électeurs
Ce Tweet n'est pas disponible
Ce Tweet n'est pas disponible.

À quoi cela ressemblera-t-il sur Twitter ?

Si nous pensons que les médias partagés dans un Tweet ont été modifiés ou fabriqués de manière significative et trompeuse, nous fournirons un contexte supplémentaire sur le Tweet. Cela signifie que nous pouvons :

  • Appliquer un label sur le Tweet ;
  • Montrer un avertissement aux gens avant qu'ils ne Retweetent ou n'aiment un Tweet ;
  • Réduire la visibilité du Tweet sur Twitter et/ou empêcher qu'il soit recommandé ;
  • Fournir des explications ou des précisions supplémentaires, le cas échéant, comme une page d’accueil avec plus de contexte.

Dans la plupart des cas, nous prendrons toutes les mesures mentionnées ci-dessus sur les Tweets que nous marquerons d’un label.

Ce Tweet n'est pas disponible
Ce Tweet n'est pas disponible.
Ce Tweet n'est pas disponible.

Nos équipes commenceront à indiquer les Tweets avec ce type de média à partir du 5 mars 2020.

Cette mise en place sera un défi et nous risquons de faire des erreurs mais nous vous demandons de faire preuve de patience. Toutefois, nous sommes déterminés à faire les choses correctement. La mise à jour de nos règles publiquement avec une participation collégiale restera au cœur de notre approche. 

Nous nous efforçons de servir la conversation publique, et nous faisons notre travail ouvertement avec les personnes qui utilisent notre plateforme.

Ce Tweet n'est pas disponible
Ce Tweet n'est pas disponible.
@yoyoel

Yoel Roth

‎@yoyoel‎ verified

Head of Site Integrity

Seulement sur Twitter